Font size:

BLOGUE DU ROEJ

Impressions d’une finaliste du premier Défi de la Charte francophone.

Par Camille Gilbert


Je m’appelle Camille Gilbert et je suis une élève de la douzième année à l’École secondaire catholique Renaissance. J’ai été sélectionnée en tant que finaliste pour le Défi de la Charte du printemps 2021.

Le Défi de la Charte est un programme qui m’a permis de me mettre dans les souliers d’un avocat et de réellement défendre une partie: une opportunité qui se présente souvent plus tard dans la vie d’un étudiant en Droit.

Le fait de pouvoir rédiger un mémoire, d’avoir son travail évalué par des avocats et d’avoir la chance de défendre son côté devant des juges en fonction est une expérience inoubliable, certainement à un si jeune âge.

Le Défi de la Charte donne aux élèves comme moi une opportunité de réaliser la vraie tâche d’un avocat en ayant la chance d’avoir ses idées exposées et critiquées par des juges de la Cour.

La finale était jugée par Madame la Juge Thorburn, de la Cour d’appel de l’Ontario, Sarah Gagnon, juriste à la Cour supérieure de justice de l’Ontario et Taylor Wormington, juriste à la Cour d’appel de l’Ontario. A leur contact, j’ai pu en apprendre davantage sur la voie à suivre pour devenir avocat ou juge, tout en obtenant des conseils et des perspectives diversifiées.

À mon avis, tous les étudiants qui le peuvent devraient participer au Défi de la Charte, car en le faisant, leur simple cours de Droit commence à ressembler un peu plus à une salle d’audience.

Je me sens très chanceuse d’avoir eu cette opportunité, car sans elle, je n’aurais pas pu me rendre compte que je suis si passionnée du Droit. 

Camille.

Pour toute question sur le Défi de la Charte, prière de contacter Thomas Gallezot.


Restez à l’affût des dernières nouvelles du ROEJ!

Le ROEJ a nettoyé sa liste de diffusion électronique conformément à la loi canadienne anti-pourriel. Si vous avez l’habitude de recevoir nos publications, veuillez saisir votre adresse courriel dans la case ci-dessous pour vérifier si vous êtes toujours abonné.

Votre adresse ne figure pas sur notre liste.

Vous êtes déjà inscrit.e à l'infolettre du ROEJ. Merci.